NOS CONSEILS
POUR LA BASSE-COUR

NOS CONSEILS
POUR VOS POULES PONDEUSES
NOS CONSEILS

Volailles

Nutrition

Les apports nutritionnels des aliments sont essentiels à la croissance des animaux de votre basse-cour pendant les périodes de démarrage et tout au long de leur élevage, ils permettent un développement harmonieux de l’ossification, du système immunitaire et de l’emplumement.

Une ration avec des céréales seules est insuffisante pour couvrir les besoins nutritionnels des jeunes animaux en croissance ou des poules pondeuses en production et peut entraîner des carences. C’est pourquoi durant les phases de croissance ou de production il est préférable d’utiliser un aliment dit « complet », c’est-à-dire contenant l’ensemble des éléments dont vos animaux ont besoin.

Les aliments complets vont permettre d’apporter :

  • De l’énergie avec l’amidon des céréales et les matières grasses d’origine végétale. L’énergie permet le fonctionnement de l’organisme et permet à vos animaux de développer une croissance harmonieuse
  • Des protéines issues des plantes oléagineuses et protéagineuses (colza, tournesol, soja…). Elles sont essentielles dans la constitution des tissus, muscles, plumes…
  • Des minéraux car ils sont peu ou pas synthétisés par l’organisme. Ils doivent donc être apportés par l’alimentation. Les principaux minéraux apportés sont le sel, le calcium et le phosphore pour la formation du squelette chez les jeunes animaux et participe chez la poule pondeuse à la formation de la coquille de l’œuf
  • Plusieurs vitamines qui participent au soutien de l’immunité (vit. A, E), ont un effet sur le statut antioxydant (vit. E, C) et permettent une meilleure fixation du calcium (vit. D3)
  • Des oligo-éléments tels que le fer, le cuivre, le manganèse, le zinc qui participent à l’entretien et au développement de l’organisme avec des actions spécifiques (transport de l’oxygène, défenses immunitaires…)

L’aliment complet a également une présentation physique : miettes, vermicelles ou granulés qui est adaptée au stade de vie de votre animal optimisant ainsi l’ingéré tout en minimisant le gaspillage.

Utilisation de l’aliment

Les volailles ayant la faculté d’adapter leur consommation d’aliment en fonction de leurs besoins, vous pouvez leur distribuer l’aliment à volonté pendant les phases de démarrage et de croissance. Pour des animaux plus âgés des rations conseillées, sont indiquées sur les fiches techniques et sacs des produits.

Veillez à apporter des mangeoires appropriées en nombre suffisant à vos animaux. Les mangeoires doivent également être nettoyées et désinfectées régulièrement.

L’abreuvement

Il est essentiel que vos animaux aient à disposition de l’eau à volonté : propre et d’une bonne qualité bactériologique. Veillez à nettoyer régulièrement les abreuvoirs.

APPORT DE DÉCHETS MÉNAGER

Les déchets ménagers peuvent être donnés toute l’année. Ils doivent cependant être limités dans les rations des jeunes animaux pour éviter les carences

Conseils d’élevage
La litière

Avant l’arrivée des animaux, il est impératif que votre poulailler soit propre. Le sol doit être sec avant de remettre la litière. La paille broyée ou des copeaux de bois non traités sont des bons supports de litière. La litière doit toujours être sèche ; dans le cas où elle se dégrade et devient trop humide, n’hésitez pas à la rafraîchir pour le bon confort de vos animaux. Une bonne litière limite les sources d’infection et de maladies.
Par conséquent, vous devez prévoir une bonne épaisseur de litière (au minimum 15 cm) pour qu’elle soit suffisamment absorbante et isolante.

La température

Si vous achetez des poussins qui ne seront pas élevés par une poule, il est nécessaire d’avoir une éleveuse (lampe chauffante) les premiers jours. Une poule n’acceptera des poussins que si elle était en train de couver des œufs. La veille de l’arrivée des animaux, allumez l’éleveuse pour que la zone de démarrage monte en température et que les animaux bénéficient de bonnes conditions thermiques. En effet, à un jour, le poussin est recouvert d’un duvet peu épais le rendant sensible au froid.

Pour maintenir vos poussins au chaud pendant 15 jours environ, élevez une « garde » en carton ou isolez de 50 cm de hauteur à 1 m du chapeau de l’éleveuse. Vous l’élargirez progressivement. La diminution de la température d’élevage est à réaliser progressivement (réglage du thermostat et/ou hauteur du chauffage par rapport au sol). L’observation du comportement des animaux dans leur environnement est le meilleur indicateur de leurs conditions de bien-être. Evitez toutes variations importantes de température au cours de la journée.

Pour chaque espèce, consultez les tableaux de température, d’alimentation et de recommandations de matériel dans les chapitres spécifiques.

Surveillez la température sous l’éleveuse et dans la poussinière pendant les 4 premières semaines de vie.

Prévoyez une lampe de 100 W à 40 cm du sol pour l’éleveuse les 3 premiers jours. Eclairez en permanence pendant ce temps puis diminuez progressivement la durée d’éclairement jusqu’à ne plus faire appel qu’à la lumière naturelle au bout de quelques semaines.

Disposition du matériel

Afin de faciliter le démarrage de vos animaux, il est recommandé d’établir une zone délimitée spécifique avec une « garde », comme indiqué ci-dessus. La source de chaleur (radiant électrique, au gaz ou lampe infrarouge) est à disposer au milieu de la zone de démarrage. Pour 20 poussins, une mangeoire longitudinale de 1 m et un abreuvoir de 1 L sont nécessaires. Cependant jusqu’à 10 jours, il est nécessaire de faciliter au maximum l’accès à l’eau et à l’aliment en disposant d’autres sources d’eau et d’aliment. Le recours à du matériel spécifique ou la disposition de l’aliment directement au sol sur du carton, du papier ou des boites à œufs permet de stimuler la consommation.

LAPIN

Le lapin est un animal à activité plutôt nocturne : c’est le soir et la nuit qu’il mange le plus. Le matin, il a besoin de tranquillité, il est donc recommandé d’effectuer les soins (alimentation, nettoyage) plutôt en fin d’après-midi et à heures régulières.
Ses dents poussent en permanence, il les use en rongeant. Afin de satisfaire ce besoin, vous pouvez mettre à sa disposition un morceau de bois tendre et des fourrages secs (paille, foin).Les lapines qui allaitent ont des besoins élevés en protéines, énergie, vitamines et eau : elles peuvent produire jusqu’à 7 kg de lait en un mois. Un apport d’aliment complet équilibré permet de faire face à ces besoins. Surveillez bien l’abreuvement également.

ORIENTATION DES CAGES

Le lapin est émotif et sensible à son environnement. Pour son bien-être, placez les cages à l’abri des vents dominants, du froid vif et des grandes chaleurs.

HYGIÈNE

Le lapin apprécie une litière épaisse dans sa cage. Ajoutez de la paille 1 fois par semaine et changez la litière souillée très régulièrement afin d’éviter le développement de germes.
Désinfectez les mangeoires et abreuvoirs 1 fois par semaine, un environnement sain est indispensable au bon développement du lapin.

SOINS

Le lapin est un rongeur à activité nocturne. Effectuez les soins plutôt le soir et à heure régulière pour respecter son mode de vie et sa physiologie (la caecotrophie a lieu le matin).

REPRODUCTION

Pour des saillies réussies, rationnez les lapins mâles et les jeunes femelles : 1ère saillie vers 5 mois d’âge. Réalisez les saillies dans la cage du mâle.
4/5 jours avant la mise-bas, soit 26/27 jours après la saillie, installez la boîte à nid remplie de paille ou de copeaux pour que la femelle puisse se préparer à mettre bas.
Retirez la boîte à nid 20 jours après la mise-bas et sevrez les jeunes vers 35/40 jours.