NOS CONSEILS
POUR VOS VOLAILLES

NOS CONSEILS
POUR VOTRE LAPIN
NOS CONSEILS

Les principes de la nutrition

Composition de l’aliment

Les aliments basse-cour de notre gamme sont formulés selon un équilibre nutritionnel approprié aux besoins des animaux selon leur stade physiologique.

  • Energie
  • Protéine
  • Minéraux
  • Vitamines
  • Oligo-éléments

Les apports nutritionnels sont essentiels à la croissance des animaux pendant les périodes de démarrage et tout au long de leur élevage, impliquant un développement harmonieux de l’ossification, du système immunitaire et de l’emplumement.

Ainsi, il est possible d’utiliser de la céréale (blé, maïs…) de notre gamme La belle Moisson pour finir vos volailles une à deux semaines avant leur fin de vie.

La présentation physique de l’aliment, miettes, vermicelles ou granulés est également adaptée au stade de vie de l’animal optimisant ainsi l’ingéré tout en minimisant le gaspillage.

Utilisation de l’aliment

Les volailles ayant la faculté d’adapter leur consommation d’aliment en fonction de leurs besoins, vous pouvez leur distribuer l’aliment à volonté pendant les phases de démarrage et de croissance. Toutefois, veillez à apporter des mangeoires appropriées en nombre suffisant à vos animaux. Nos aliments sont parfaitement adaptés aux besoins nutritionnels spécifiques de chaque espèce.

L’abreuvement

Il est essentiel que vos animaux aient à disposition de l’eau à volonté : propre et d’une bonne qualité bactériologique. Veillez à nettoyer régulièrement les abreuvoirs.

Les grands principes d’élevage

Avant l’arrivée des animaux

Entre deux lots de volailles, il est impératif d’opérer un vide sanitaire d’au minimum une semaine. Dès le départ du lot précédent, vous devez nettoyer puis désinfecter le bâtiment ainsi que l’environnement extérieur proche.
Le sol doit être sec avant de remettre la litière. La paille broyée ou des copeaux de bois non traités sont des bons supports de litière. La litière doit toujours être sèche ; dans le cas où elle se dégrade et devient trop humide, n’hésitez pas à la rafraîchir pour le bon confort de vos animaux. Une bonne litière limite les sources d’infection et de maladies.
Par conséquent, vous devez prévoir une bonne épaisseur de litière (au minimum 15 cm) pour qu’elle soit suffisamment absorbante et isolante.

Les conditions d’élevage
La température

La veille de l’arrivée des animaux, allumez l’éleveuse pour que la zone de démarrage monte en température et que les animaux bénéficient de bonnes conditions thermiques. En effet, à un jour, le poussin est recouvert d’un duvet peu épais le rendant sensible au froid.

Pour maintenir vos poussins au chaud pendant 15 jours environ, élevez une « garde » en carton ou isolez de 50 cm de hauteur à 1 m du chapeau de l’éleveuse. Vous l’élargirez progressivement. La diminution de la température d’élevage est à réaliser progressivement (réglage du thermostat et/ou hauteur du chauffage par rapport au sol). L’observation du comportement des animaux dans leur environnement est le meilleur indicateur de leurs conditions de bien-être. Evitez toutes variations importantes de température au cours de la journée.

Pour chaque espèce, consultez les tableaux de température, d’alimentation et de recommandations de matériel dans les chapitres spécifiques.

Surveillez la température sous l’éleveuse et dans la poussinière pendant les 4 premières semaines de vie.

Prévoyez une lampe de 100 W à 40 cm du sol pour l’éleveuse les 3 premiers jours. Eclairez en permanence pendant ce temps puis diminuez progressivement la durée d’éclairement jusqu’à ne plus faire appel qu’à la lumière naturelle au bout de quelques semaines

Disposition du matériel

Afin de faciliter le démarrage de vos animaux, il est recommandé d’établir une zone délimitée spécifique avec une « garde », comme indiqué ci-dessus. La source de chaleur (radiant électrique, au gaz ou lampe infrarouge) est à disposer au milieu de la zone de démarrage. Pour 20 poussins, une mangeoire longitudinale de 1 m et un abreuvoir de 1 L sont nécessaires. Cependant jusqu’à 10 jours, il est nécessaire de faciliter au maximum l’accès à l’eau et à l’aliment en disposant d’autres sources d’eau et d’aliment. Le recours à du matériel spécifique ou la disposition de l’aliment directement au sol sur du carton, du papier ou des boites à œufs permet de stimuler la consommation.

La période de démarrage (jusqu’à 20 jours)

Durant la première semaine, il est essentiel de visiter fréquemment l’élevage dans la journée, pour :

  • Observer le comportement des animaux
  • Remettre de l’aliment frais
  • Contrôler le niveau des abreuvoirs
  • Vérifier la température

Les mangeoires et les abreuvoirs sont à nettoyer 2 fois par jour. Concernant la litière, il faut retirer les croûtes formées au démarrage, en particulier autour des abreuvoirs. Cela permet à la litière de respirer et d’en favoriser son assèchement permettant ainsi à vos animaux de bénéficier de bonnes conditions d’élevage.

Les périodes de croissance et d’élevage (après 20 jours)

Si vous achetez des volailles démarrées, soyez vigilant à leur état sanitaire et assurez-vous qu’elles proviennent toutes du même élevage.
Ne mettez pas vos jeunes poulets avec des adultes. Ces derniers risquent de les agresser et de leur transmettre maladies et parasites.
Une bonne hygiène est indispensable, nettoyez régulièrement les mangeoires et abreuvoirs et veillez à ce que la litière soit toujours sèche, il est possible de l’entretenir en rajoutant si nécessaire du copeau de bois ou de la paille broyée.

Il est nécessaire d’adapter le matériel en fonction de l’espèce et de ses spécificités.
Se reporter au chapitre : Les spécificités de chaque espèce.

Exemple : pour 15 poulets/poulettes, prévoyez une mangeoire de 50 cm de long et un abreuvoir siphon en cloche de 3 litres. Si vos mangeoires et abreuvoirs sont suspendus, réglez leur hauteur au niveau de la ligne de dos de vos animaux.
Un abri permettra aux animaux de se protéger du froid, de la pluie ou d’une chaleur excessive ; cet abri doit être sans courant d’air et suffisamment grand, car la promiscuité favorise l’apparition de maladies : prévoir environ 10 sujets au m². Si vous disposez de perchoirs, prévoyez de les placer tous à la même hauteur dans votre poulailler, ceci afin d’éviter les problèmes de compétition.
A partir de 6 semaines, vous pouvez laisser sortir vos animaux sur un parcours extérieur favorisant ainsi une croissance régulière et une bonne santé. Clôturez-le bien pour éviter de perdre des animaux et pour les protéger des prédateurs (renards, belettes, rapaces…).